FLASH INFO
Accueil > World > Pêche illégale: L’Afrique de l’ouest perd plus de 2 milliards $ par an

Pêche illégale: L’Afrique de l’ouest perd plus de 2 milliards $ par an

 

Greenpeace affirme que la mauvaise communication et la coordination des gouvernements nuisent à la capacité de l’Afrique de l’Ouest à lutter contre la pêche illégale, qui fait perdre à la région des milliards de dollars chaque année . Le problème est devenu si grave qu’il menace la sécurité alimentaire dans la région, affirme le groupe environnemental dans un nouveau rapport (pdf).

“Les stocks de poissons ne se limitent pas aux limites nationales ,  c’est pourquoi les solutions pour mettre fin à la surpêche dans les eaux de l’Afrique de l’Ouest ne peuvent venir que des efforts conjoints entre les pays de la région”, a déclaré Ahmed Diame, militant de Greenpeace Africa Oceans. . L’arrêt de la pêche illégale est seulement possible,  si les gouvernements regroupent les ressources et travaillent ensemble pour uniformiser la législation et établir des centres de surveillance conjoints, a ajouté Diame

Les navires internationaux et régionaux contreviennent  aux règlements existants, a constaté Greenpeace  lors d’un voyage de surveillance de dix semaines de février à mai. Elle a documenté un certain nombre de pratiques de pêche illégale, non réglementées et non déclarées au large des côtes de la Mauritanie, du Sénégal, du Cap-Vert, de la Guinée, de la Guinée-Bissau et de la Sierra Leone. Après avoir embarqué sur 37 navires de pêche, le groupe a constaté des infractions comme l’enlèvement  illégal des nageoires de  requins, la possession de mailles incorrectes et la pêche sans permis ou à l’extérieur des zones de permis. Ces activités illégales ont été effectuées par des navires avec des drapeaux chinois, italiens, coréens, comoriens  et sénégalais.

Dans le monde entier, la pêche illégale est un problème majeur avec des conséquences environnementales et socio-économiques graves. La pratique menace les moyens de subsistance de millions de personnes et fait perdre aux  gouvernements des milliards de dollars en revenus. La pêche non réglementée fait disparaître  également les espèces vulnérables, y compris les requins, les hippocampes, les poissons de récif et les homards épineux.

En Afrique de l’Ouest, la situation  est encore très grave , l’industrie de la pêche étant déjà confrontée au  lourd fardeau des navires étrangers . La région perd environ 2,3 milliards de dollars annuellement , selon une étude récente de Frontiers in Marine Science, a rapporté Quartz

Source : senegaldirect

A propos de admin241

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*