FLASH INFO
Accueil > CEEAC-NEWS > 6ème PLATEFORME (PfAC-RRC-06), 3èmes CONFERENCES MINISTERIELLES CONJOINTES AFRIQUE CENTRALE POUR LA REDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHES (CMAC-RRC-03) ET SUR LA METEOROLOGIE (CMAC-MET-03) 09 – 13 octobre 2017, Brazzaville-Congo : NOTE CONCEPTUELLE

6ème PLATEFORME (PfAC-RRC-06), 3èmes CONFERENCES MINISTERIELLES CONJOINTES AFRIQUE CENTRALE POUR LA REDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHES (CMAC-RRC-03) ET SUR LA METEOROLOGIE (CMAC-MET-03) 09 – 13 octobre 2017, Brazzaville-Congo : NOTE CONCEPTUELLE

« Perspectives pour la mise en œuvre du Cadre de Sendai ET du nouveau Programme Africain sur la RRC en Afrique Centrale »

  1. Contexte

Le Cadre de Sendai sur la Réduction des Risques de Catastrophes (CS-RRC) 2015-2030 reconnaît que la coopération régionale, sous régionale et transfrontalière reste essentielle pour soutenir les efforts des États, des autorités nationales et locales, ainsi que des communautés et des entreprises, pour réduire les vulnérabilités aux aléas.

Il met en exergue entre autres, la nécessité d’une meilleure compréhension du risque dans toutes ses dimensions, le besoin de renforcer la gouvernance des risques, l’importance de la mise en place des plates-formes nationales, l’amélioration des mesures de préparation pour «reconstruire mieux», la maîtrise des parties prenantes et de leurs rôles, le renforcement de la coopération internationale et du partenariat mondial. Il reconnaît que les Plate-formes mondiale et régionales pour la réduction des risques de catastrophe sont des mécanismes de cohésion entre les différents agendas, de suivi et d’évaluation périodique en soutien aux organismes de gestion des Nations Unies.

Il invite à des actions de niveau régional par le biais des stratégies et des mécanismes régionaux et sous régionaux convenus pour la coopération en matière de Réduction des Risques de Catastrophe (RRC) conformément au CS-RRC, afin de favoriser une planification plus efficace, créer des systèmes communs d’information et d’échange des bonnes pratiques ainsi que des programmes de coopération et de renforcement des capacités, en particulier pour faire face aux risques de catastrophes transfrontières communs.

Tout en approuvant le Programme d’Action Africain (PAA) pour la mise en œuvre du CS-RRC en novembre 2016, la 5ème réunion africaine de haut niveau sur la RRC a appelé tous les États africains, les Communautés Economiques Régionales (CER) à aligner leurs plans, leurs stratégies, leurs programmes avec le CS-RRC et le PAA ; a encouragé la coopération sud-sud, nord-sud et triangulaire pour renforcer et consolider la résilience aux catastrophes en Afrique ; a appelé le Bureau des Nations Unies pour la RRC (ONUSIPC) à continuer de fournir un soutien institutionnel et politique pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la RRC en Afrique avec la Commission de l’Union africaine (CUA) et les CER ; a demandé aux institutions financières internationales, y compris la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Mondiale (BM) de considérer les priorités du PAA lors de l’assistance financière et technique à travers des approches intégrées de la RRC (Déclaration de Maurice du 25 novembre 2016).

Lire la suite ici

Source : CEAAC

A propos de admin241

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*