FLASH INFO
Accueil > CEEAC > RAPPORT SUR L’ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DANS LE SECTEUR AGRICOLE A LA CEEAC

RAPPORT SUR L’ETAT DE MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DANS LE SECTEUR AGRICOLE A LA CEEAC

Le Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA) est l’un des programmes phares mise en œuvre par la CEEAC en Afrique centrale. Pour son lancement, le Secrétariat général a bénéficié d’un financement de la Banque Mondiale à hauteur de plus de 5,9 millions de dollar américain, pour une période de cinq (ans) 2010-2015, à travers le Fonds Fiduciaires Multi-Donateurs (FFMD) Au terme du financement en décembre 2015, d’importants acquis ont pu être capitalisés notamment : (i) le renforcement des capacités institutionnelles du Secrétariat général de la CEEAC ; (ii) la facilitation et la coordination de la mise en œuvre du processus du PDDAA au niveau des Etats membres (EM) ; (iii) la mise en œuvre du processus au niveau régional et ; (iv) le développement des fonctions stratégiques horizontales notamment la communication, le suivi & évaluation et la gestion des bases de données afin d’opérationnaliser les initiatives prises au niveau continental pour l’appui à l’élaboration des Rapports Pays dans le cadre du suivi de l’état d’avancement de la transformation de l’Agriculture africaine à travers la Revue Biennale.

En dépit de certaines difficultés et insuffisances d’ordre diverses, la mise en œuvre du processus du PDDAA en Afrique centrale a conduit à des résultats très significatifs. Au niveau national, l’appropriation de l’ensemble du processus par les Etats membres a permis de maintenir une dynamique et un moment Um qui a conduit à la signature des pactes nationaux qui ont ouvert la voie à la formulation de dix (10) Programmes Nationaux d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN). Sur les dix (10) Etats membres de la CEEAC, seuls trois (Angola, Guinée Equatoriale et Tchad) n’ont pas totalement bouclés le processus avec la tenue de la table ronde pour la mobilisation des ressources nécessaires à la réalisation des projets et programmes retenus dans leurs PNIASAN.

Au niveau régional, la mise en œuvre du processus du PDDAA a permis le recadrage de la Politique Agricole Commune (PAC) régionale, ainsi qu’un ensemble de stratégies et programmes nécessaires  à l’atteinte des objectifs de la PAC. Il s’agit notamment du Programme Régional d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PRIASAN), de la Stratégie Régionale de Développement des filières Coton et Café, du Programme de Productivité Agricole et du Programme de renforcement de la Gouvernance Vétérinaire (VET-GOV). Ce dernier programme à permis la création du Centre Régional de Santé Animale (CRSA).

A la clôture des financements de la première phase du processus du PDDAA en Afrique centrale en décembre 2015, l’espace communautaire n’a pu pour diverses raisons, disposer d’un programme en matière de développement rural, formulé sur la base des mêmes expériences et acquis du PDDAA. Toutefois, le Secrétariat général de la CEEAC a continué dès 2016 et dans le cadre du PDDAA, à mettre en œuvre plusieurs actions en partenariat avec l’APC/NEPAD, le Bureau FAO/SFC pour l’Afrique centrale et le CORAF/WECARD dans la perspective du rayonnement du secteur agricole dans la sous-région.

Il y a lieu de rappeler que trois réunions importantes ont été organisées afin d’impulser le développement du secteur agricole dans l’espace communautaire de la CEEAC. Il sagit notamment de : (i) la tenue à N’Djamena au Tchad en Octobre 2014 du Conseil des Ministres en charge de l’Agriculture et de l’Elevage en prélude à la Conférence des chefs d’Etat; (ii) l’organisation en novembre 2015 à Malabo en Guinée Equatoriale, de la Conférence sur la promotion des chaines de valeur en Afrique et ; (iii) la tenue les 06 et 07 juillet 2015 à Brazzaville au Congo, de la réunion de la Plateforme de concertation du PDDAA et de mise en place du Comité d’orientation du CRAAN en Afrique Centrale.

Le présent rapport, élaboré en prélude à la tenue du Conseil extraordinaire des Ministres en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche prévue en décembre 2017, dresse un état des lieux des activités réalisées par Secrétariat général de la CEEAC dans le secteur agricole ces deux dernières années (2016-2017).

Télécharger le rapport final en cliquant ici

A propos de Austen MOUITY

Austen MOUITY

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*